Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Société > Associations > L’emploi dans le secteur associatif en 2009

L’emploi dans le secteur associatif en 2009

jeudi 24 mars 2011

Le secteur associatif comptait 153 000 établissements employeurs relevant du régime général, selon les chiffres de l’Acoss.

Il représentait ainsi un effectif total de 1,7 million de salariés, soit 9,5 % de l’emploi du secteur privé. La masse salariale des associations était de 32 milliards d’€, soit 6,8 % de la masse salariale globale du secteur privé.

Avec une croissance deux fois plus élevée que le secteur privé, en 11 ans, le secteur associatif a créé 400 000 emplois. En 2009, bien qu’en légère baisse par rapport à 2007, les associations ont continué de créer des emplois (+ 1,8 %) malgré la crise économique et la diminution du nombre de contrats aidés.

En comparaison, l’ensemble du secteur privé enregistrait une baisse de 2,3 % des effectifs salariés. Ceci s’explique par des activités moins dépendantes de la conjoncture économique et surtout par le développement des activités d’aide à domicile et de l’hébergement médico-social.

Plus des deux tiers des effectifs salariés des associations relèvent de l’action sociale, de la santé ou de l’enseignement. Au sein de l’action sociale, les associations d’aide à domicile sont à l’origine de près d’un quart des emplois créés depuis 1998. Le salaire moyen s’établit à 1600 € par mois, inférieur de 600 € à celui du secteur privé, car les emplois y sont moins qualifiés et souvent à temps partiel ou de courte durée.

Ce secteur représente 87 % des établissements de l’économie sociale. Sept associations sur dix emploient au plus cinq salariés.

En revanche, près de la moitié de l’emploi associatif est concentré dans les entreprises de plus de 100 salariés.

Au niveau géographique, l’emploi associatif est davantage présent dans la moitié sud du territoire et, plus généralement, dans les départements ruraux qui ont une importante population.

Enfin, les associations sont davantage exonérées de cotisations sociales que l’ensemble du secteur privé, avec un taux de 7% de la masse salariale, lié aux dispositions en faveur de l’insertion et des services à la personne.