Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Europe, Monde > #Patronat > Patronat italien : une élection serrée

Patronat italien : une élection serrée

jeudi 7 juin 2012

La Confindustria qui rassemble les patrons des entreprises industrielles est l’organisation qui faute d’une organisation faîtière comme le Medef est l’organisation leader en Italie. Elle assure le leadership des relations avec les gouvernements et les syndicats.

Le mandat des présidents de la Confindustria est limité à quatre ans. Emma Marcegaglia, chef d’une entreprise familiale de métallurgie, a donc passé la main à l’occasion d’une élection qui a vu deux candidats aux positions assez différentes s’opposer.

Un candidat, Bombassi, était soutenu par la FIAT, qui a démissionné de l’organisation patronale pour sortir de la convention collective professionnelle. Il était partisan d’une ligne dure à l’encontre des syndicats et d’une réforme sévère de la structure patronale. L’autre candidat, Squinzi, patron d’un groupe familial de chimie du bâtiment, était soutenu par les grandes fédérations professionnelles et la plupart des grands patrons.

Ce dernier ne l’a emporté que par 53% des voix à l’issue d’une campagne sérieuse portant sur les réelles divergences stratégiques sur la place de la négociation. Le nouveau président a déclaré « Il n’y a pas d’alternative à la négociation. Les choses imposées ne s’appliquent pas … ».

Partisan des Etats-Unis d’Europe, il soutient une coordination des politiques économiques et budgétaires des Etats membres.

La clarté des stratégies est sans doute meilleure que l’unité confuse …


Documents de base clesdusocial