Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Europe, Monde > #Réalités sociales > Assurance chômage en Europe : comparaison des conditions

Assurance chômage en Europe : comparaison des conditions

dimanche 20 janvier 2013

Une étude de l’UNEDIC compare l’assurance chômage dans douze pays européens. La France a le plafond d’allocation d’indemnisation chômage le plus élevé.

Cette étude fournit un tableau de données comparatives sur les taux de cotisation, les conditions d’affiliation minimale, la durée d’indemnisation, le montant d’indemnisation, le plafond du salaire de référence, les montants maxima et minima des allocations mensuelles, l’existence ou non d’un salaire minimal.

La France se caractérise par des conditions d’accès à l’assurance-chômage plus larges que ses voisins :

- le droit au chômage est ouvert dès quatre mois de travail contre six au Luxembourg, et au moins douze dans les autres pays.

- La durée d’indemnisation est égale à la durée d’affiliation, limitée à 24 mois, 36 mois pour les plus de 50 ans ; si le Luxembourg , limite la durée à 12 mois, les Pays-Bas détiennent la plus longue d’Europe (38 mois), la Belgique n’ayant pas de durée maximale.

- La France prévoit un montant d’indemnisation minimal, comme d’ailleurs la Belgique, le Danemark, l’Espagne et le Portugal.

- En revanche, la France détient le record du plafond maximal de l’allocation : 6121,29 euros, contre moins de 1 500 euros en Belgique, en Espagne, en Italie et au Portugal, et autour de 220 euros en Allemagne et au Danemark.

À noter que la pression du chômage entraîne des réformes des dispositifs d’assurance-chômage. Quatre tendances se dessinent : un assouplissement des conditions d’indemnisation, parfois aux dépens du montant maximal d’indemnisation ; la dégressivité de l’allocation dans le temps (Portugal, Espagne) ; le durcissement de certains éléments (réduction de la durée maximale au Danemark, Irlande) ; le développement de mesures actives de retour à l’emploi. Deux pays connaissent des réformes d’ampleur, l’Italie et la Grande-Bretagne avec la création d’une allocation unique.

 [1]


PS :

voir le dossier sur le site de l’UNEDIC : http://www.unedic.org/node/401


Notes :

[1*France, Allemagne, Espagne, Portugal, Pays-Bas, Luxembourg, Suisse, Danemark, Italie, Belgique, Grande-Bretagne, Irlande