Les clés du social Un regard sur le social

Accueil > Conditions d’emploi > Conditions de travail > Accidents de travail et maladies professionnelles en 2011

Accidents de travail et maladies professionnelles en 2011

jeudi 12 juillet 2012

Augmentation de 1,1% du nombre des accidents de travail parallèle à la même augmentation de 1,1% des effectifs salariés.
Le nombre de maladies professionnelles a augmenté de 2,7 % entre 2009 et 2010.

PDF - 28.9 ko
Les tableaux

Accidents de travail
Augmentation de 1,1% du nombre des accidents de travail parallèle à la même augmentation de 1,1% des effectifs salariés.
Rassurant tout de même l’indice de fréquence reste identique.
A l’intérieur des secteurs professionnels,

  • les accidents de travail diminuent dans les industries du bâtiment et des travaux publics, (pas de baisse des effectifs) et dans la métallurgie (baisse des effectifs). Mais leur indice de fréquence reste supérieur au taux moyen.
  • ce sont les activités de services qui augmentent de plus de 6%.

Trois éléments matériels sont à l’origine de 70% des accidents de travail :

  1. les manutentions manuelles 34%, les accidents de plain pied, 25%, les chûtes de hauteur, 11%.
  2. Pour les salariés agricoles on enregistre 60 000 accidents de travail pour un taux de fréquence de 32.
  3. Pour les fonctions publiques, les statistiques disponibles donnent les chiffres suivants :

En 2006, 51 661 accidents de travail et de trajets pour le fonction publique d’Etat, avec un indice de fréquence de 2,3 pour les accidents de travail et de 3,2 pour les accidents de trajet.
Dans la fonction publique hospitalière, le taux de fréquence est de 27,4 en 2008.
Pour la fonction publique territoriale, en 2009, le nombre d’accidents du travail est en moyenne de 6,4 accidents de service pour 100 agents et de 0,8 accidents de trajet pour 100 agents.

Les maladies professionnelles
Le nombre de maladies professionnelles a augmenté de 2,7 % entre 2009 et 2010.
Dans ce cadre, on constate toujours l’importance des affections péri-articulaires qui représentent 78,7 % des maladies professionnelles. La part des affections liées à l’amiante, qui constituent toujours la deuxième cause de maladies professionnelles, représente 7,5 % de l’ensemble des maladies indemnisées. Reflet d’expositions anciennes, ces maladies, qui comptent parmi les plus graves pathologies reconnues (première source de cancer), sont cependant en diminution de 10,1 % par rapport à 2008. Les lombalgies représentent, depuis 1999, la troisième cause de maladies professionnelles reconnues.

Chez les salariés agricoles, la situation est stable depuis 2006 avec 3 384 maladies professionnelles reconnues en 2010.

La fonction publique d’Etat
En 2006, 830 maladies professionnelles ont été reconnues par les commissions de réforme dans un ensemble de ministères et établissements publics (non compris La Poste) recouvrant 1 637 179 agents. Le nombre de maladies professionnelles avait diminué avec 5,1 maladies professionnelles reconnues pour 10 000 agents en 2006 contre 6,6 en 2005.